24 janvier 2013 ~ 0 Commentaire

La fin de sourire et de rire

La fin de sourire et de rire

Le premier ministre  GARRY CRONILLE  qui vient comme la manne tombée du ciel, ne vient pas œuvrer pour le peuple haïtien, mais il a une mission bien spécifique à accomplir au détriment du peuple haïtien. C’est peut-être la suite du choléra. Le choléra a pris naissance avec la « MINUSTHA » ce groupe et le premier ministre sont de même origine, ils sont entrain d’accomplir la même mission. Le 1er ministre est un envoyé des « dieux ». Il est très informé de sa mission. Il parle très bien le français. Bien qu’il ne connaisse pas très bien le créole, cela ne l’ennuierait pas puisque Monsieur Martelly est placé pour lui servir de guide. Maintenant, la première attaque contre le peuple haïtien, c’est de faire abolir le dollar américain sur le territoire d’Haïti car les transferts faits en dollars seront remis aux bénéficiaires en gourdes. C’est donc un complot bien organisé et c’est dans cette optique même qu’on se propose de le faire dans une période de grande festivité. Là, personne n’aura le temps d’y réfléchir. Par surcroit, pour justifier l’énormité de ce piège : voyant que les gens n’auront pas le temps d’entendre et de comprendre la nouvelle loi, je me rendais au Commissariat de Ouanaminthe pour solliciter un permis me permettant de faire sortir une radio mobile dans le but d’expliquer aux gens cette nouvelle loi. Malheureusement, l’officier du jour me référait à son chef hiérarchique. Ce dernier, à mon grand étonnement me commandait de voir le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales pour avoir ledit permis ce que je trouvais drôle !

Laissez-moi vous dire franchement chers compatriotes, si cela deviendra une loi, c’est la fin de notre chère Haïti. J’ai dit que cette loi est de la même famille que celles signées par nos présidents incompétents et antipatriotes : droit de tuer nos porcs créoles, droit de permettre à des policiers étrangers de rentrer chez un citoyen haïtien en vue de fouiller sa maison sous prétexte de rechercher de la drogue, droit de permettre à Ronald Reagan de dissoudre le traité qui rendait la monnaie haïtienne égale à celle des américains, droit de limiter les achats des biens en Haïti, en un mot, un citoyen étranger n’est pas autorise à avoir plus d’une maison ou d’un morceau de terre. A noter que, un traité c’est un traité qui ne pouvait être aboli par les caprices de quelqu’un ; et il doit rester comme il avait pris naissance. Si c’était un avantage pour les haïtiens, nos dirigeants devraient travailler à la recherche de ce «  GIBIER ÉGARÉ ».

En effet, cette dernière décision du premier ministre en ce qui a trait au dollar américain aura indubitablement comme conséquences : une pollution du marché avec de fausses gourdes, difficulté de trouver ou d’acheter le dollar américain en vue de payer un billet d’avion. Certains paysans qui s’imposaient en vendant leurs maisons ou leurs terrains en dollars américains vont être obligés de les vendre pour un rien ou pour de fausses gourdes. Les investisseurs haïtiens qui voudraient bien rentrer en Haïti pour investir auront tous les problèmes du monde car ils trouveraient sur place des envahisseurs étrangers qui les obligeront d’échanger leur dollar en gourdes avant de s’investir. Le pesso sera surévalué. On aura besoin d’un sac  de gourdes même pour aller au restaurant, c’est-à-dire beaucoup de gourdes car le taux américain va être si élevé qu’il n’y aura pas d’équilibre.

Ce sont toutes ces choses-là et bien d’autres encore qui rendent Haïti le pays le plus pauvre de l’emisphere

 

Décembre 2011.

Berrouet BLOT

Tel :(509) 3193-3031

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jean-Claude FERAUD |
Trappes à venir |
Raahil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mindcontrolfrance
| Journalconsciencesdemocrati...
| Deren