24 janvier 2013 ~ 0 Commentaire

La vie négative ou positive qui ne doit pas être ignorée

La vie négative ou positive qui ne doit pas être ignorée

 

Qui que vous soyez, là où vous vous trouvez, votre destinée ne dépend pas de la place ou vous avez pris naissance ni de votre origine. Votre rang social, politique, économique et philosophique n’en dépend  pas. C’est le résultat d’un rêve, d’une programmation : rien n’est fait au hasard. Prenez garde à votre pensée. Les pensées sont aussi puissantes qu’elles soient négatives ou positives. Et elles peuvent causer des dommages catastrophiques à vous-mêmes et aussi bien à d’autres personnes.

Notre cœur est l’organe mécanique qui donne la vie au corps humain. La pensée est le récipient génial qui lui donne des directions. Le cerveau c’est la cage dans laquelle la pensée s’installe pour coordonner et diriger la vie humaine.

Pour ainsi dire, la vie humaine suit la pensée. C’est pourquoi votre ennemi, la  première cible d’attaque de l’ennemi c’est  l’environnement de vos pensées. Votre ennemi sait l’importance de vos pensées, qu’ils n’ont plus besoin des armes à feu, ni des couteaux pour vous attaquer, ils peuvent seulement jouer dans vos pensées et vous détourner pour la vie. Vos ennemis savent que, s’ils peuvent contrôler et manipuler l’endroit ou se placent vos pensées, ils peuvent vous rendre malheureux. En effet, la pensée détermine les actions et les attitudes; c’est vrai, la pensée détermine la destinée. C’est pourquoi la Bible nous demande de prendre garde à nos pensées.  Quand des ennemis attaquent vos pensées, ils vous donnent assez à réfléchir; assez pour  passionner assez pour vous traumatiser, assez pour vous faire oublier tout. Surtout, si vous habitez dans un environnement négatif. Si vous ne faites que de nourrir et de vivre des choses négatives, et si vous continuez de graviter autour des gens négatifs, vers des activités et philosophies négatives; sans nul doute, votre vie va suivre la pensée négative.

C’est presque comme un aimant, si vous continuez  constamment de penser sur une vie négative vous allez donner direction à une vie négative. C’est de  la même façon, si vous pensez que l’argent puisse avoir la  première place dans votre esprit mental, et que vous n’avez pas le moyen fondamental pour en avoir, plus vous abusez profondément vos pensées pour l’avoir, plus  vous allez perdre contrôle de votre bon sens, vous arriverez même à voler, à tuer parce que vous faites la volonté de vos pensées négatives.

C’est la même chose, si vous avez la pensée d’une grande joie, d’une bonne attitude, une pensée de grande envergure on va sans nul doute espérer une vie heureuse, une vie plaisante.

Les Haïtiens ont une culture religieuse ou mystique communément appelé syncrétisme. C’est quoi le syncrétisme? Un mélange de croyances. Le Vodou qui est une routine négative ou positive que les Haïtiens adoptent au secours des gens malades. J’ai dit négative ou positive tout dépend de la façon dont on approche la situation. Dans le sens positif la personne qui est en charge de l’opération ne fait que d’aller dans le marécage et prendre quelques feuilles pour préparer un thé pour la personne souffrante. Autrement dit, on peut organiser une grande cérémonie afin de gagner de l’argent au détriment de la victime. Comme ça, on ne fait que compliquer les choses pour faire peur à la personne en question, troublant la tête de la victime disant que quelqu’un est complice de sa maladie, qu’elle va mourir si une quantité d’argent n’est pas dispose. Enfin, on ne fait qu’empirer le mal, en causant à  la personne de plus grave problème par la façon dont elle devrait être. Voila le hic qui fait l’Object de la situation.

Ainsi, on dit toujours si on veut attaquer ou tuer une personne qui n’est pas vulnérable, on doit attaquer l’un de ses proches, rendant cette personne faible, la bouleverser, et ainsi trouver le moyen de la faire succomber. Pour être plus claire, c’est comme si on a fouillé un trou dans le cœur de la victime pour la faire saigner.

Beaucoup d’entre nous ne réalisent pas cela, mais nous pouvons faire le choix de nos propres pensées, c’est-à-dire on ne doit pas agir sur le coup de l’émotion à cause de l’ennemi qui nous donne de l’argent contre notre propre pays et votre peuple.

Il faut noter que vous faites cela en raison du choix que vous avez fait. Vous faites cela de votre plein gré. Personne ne peut vous efforcer de le faire. Vous faites ce que vous attirez le mieux dans votre tête. Seulement, les ennemis vous plantent dans le cœur une mauvaise plante, celle qui est négative et corrompue, vous ne devez pas l’arroser, l’embrasser, la nourrir et l’aider  à grandir.

Mais non! Vous pouvez la rejeter et la détruire. On sait que notre cerveau fonctionne comme un ordinateur fabuleux. Dans ce cerveau se trouve des choses de toutes sortes: négatives ou positives que vos pensées ont accumulées jours et nuits. Néanmoins, tout simplement parce qu’une pensée de dénigrement se  cache dans votre cerveau, on ne doit pas la faire venir pour l’exécuter sur l’écran principal de votre esprit. Si vous commettez cette erreur là, vous allez causer des dommages à votre vie et celle de million d’autres personnes.

En effet, les Haïtiens ont passé tout leur temps à se plaindre comment ils étaient esclaves des Français comme si on dirait que leur progrès seraient total seulement s’ils n’étaient pas esclaves des Français. Je regarde cette conception comme un prétexte que prennent les Haïtiens pour blâmer quelqu’un pour leur propre malfaisance. Les Haïtiens, ont- ils seulement de mauvais souvenir des Français? Les Français n’avaient-ils rien fait ou laissé rien de positif  pour les Haïtiens? Les noirs qui ont été transportés ou adoptés par les Français ne sauraient absolument quoi faire pour se civiliser. En conséquence, il a fallu que quelqu’un puisse les aider et les éduquer. Si on avait fait venir des animaux sauvages, on aurait du les fait dresser ou apprivoiser aussi. C’était quand bien même pénible pour ces genres de traitement qu’ils ont reçus, mais à cette époque on était en train de vivre dans un temps ou les droits  fondamentaux étaient inexistants. Les Français eux-mêmes ne savaient pas bien ce qu’ils faisaient. En conséquence, quoi qu’on dise des Français ou des esclaves, la tache n’était pas facile parce qu’il fallait toujours un éducateur pour former les non civiliser.

En effet, au cours de cette transformation, il avait eu des dérapages inadmissibles, bien sûr, mais on ne doit pas oublier que l’esclavage était partout dans le monde. Si ce n’était pas les Français ce serait d’autres. C’est vrai, personne ne peut prendre plaisir à cela, parce que ce n’était pas un compliment d’être esclave, mais  à cette époque, c’est ce que le monde vivait. En un mot, jusqu’à présent les  Haïtiens ne savent pas comment se traiter l’un l’autre. Comment auraient-ils agi si les Français ne les avaient pas donné gout à  une vie sociable si petite, soit-elle? C’était quand même une éducation, parce que St. Paul dit : « celui qui ne travaille pas, ne doit pas manger. » Et puis, il ne faut pas oublier que  quelque soit le mal que vous auriez subi, si vous avez une bonne attitude et si  vous pensez profondément vous pourriez tirer quelque chose de bon dans cette expérience.

En tout cas, je crois que les Haïtiens doivent considérer les Français comme leurs frères et sœurs, leurs bienfaiteurs, leurs amis, leurs conseillers. S’il y a une nation qu’il faut considérer avec toute franchise, c’est bien les Français. Le sang des Français est dans les veines des Haïtiens comme celui des Haïtiens est dans les leurs.

Eh bien, ça fait longtemps depuis que les Haïtiens et les Français sont divisés. C’est vrai, quand deux groupes de gens passent beaucoup de temps ensemble, parlent une même langue, vivent ensemble sur un morceau de terre pour une longue période de temps, ils ne devraient pas être ennemis, mais plutôt frères et sœurs. Le peuple Haïtien était sous la domination du peuple Français, mais il nous a inculqué des éléments d’éducation bon gré mal gré. Si les noirs étaient transportés ou adoptés par les Français  pour la première fois, j’ai douté en ce temps là que les noirs étaient en mesure de comprendre la magnitude de cette éducation que les Français et les autres peuples du monde possédaient. Par conséquent, les Haïtiens acceptent cette éducation comme vraie ou fausse, on dit toujours il vaut mieux avoir peut que rien. Je dirais que les Français étaient les premiers à introduire le peuple noir dans une vie sociale si petite quelle soit. Que feraient les Haïtiens si les Français ne les avaient pas embrassés!!!

La négativité imprègne la positivité comme le bien et le mal imprègnent l’un l’autre. Alors, l’adversité fait le point. Cependant, les Haïtiens qui voulaient prendre leur liberté, se sont engagés dans une bataille sanglante contre les Français et ils sortirent victorieux. Ce fut la séparation totale. En conséquence, ils continuent à vivre à distance. Comme dommage, les Haïtiens restent toujours dans la médiocrité et les Français fleurissent. Chaque chose en son temps dit Ecclésiaste. Après 206 ans de l’indépendance de la France, les Haïtiens sont frappés d’une catastrophe naturelle qui est le Séisme du 12 janvier 2010. En raison de cela, le président Français vint pour la première fois en  Haïti depuis 206 ans de l’indépendance. Il venait juste pour partager l’amour fraternel avec ses frères Haïtiens. En cette circonstance, il avait promis de rebâtir le palais national d’Haïti que le Séisme a démoli, et il souhaitait retourner après une année pour l’inauguration. De puis lors, le peuple Haïtien est dans  une attente désespérée. Il n’entend ni la France ni monsieur Préval qui était président ni monsieur Bill Clinton qui est en charge pour aider Haïti. Je me demande de quoi il s’agit. Est-ce que le Président Nicolas Sarkozy mentait aux Haïtiens ou l’ancien Président Préval qui s’associait avec l’ancien président Clinton refusaient ce don de réaménagement du Palais? Ou tout simplement, Préval qui ne voulait pas être en contradiction avec le boss des U.S.A

Je prends l’initiative de poser cette question à ces trois acteurs principaux pour le peuple Haïtien. C’est vrai, il ne me donne pas l’autorisation ou permission de poser cette question, mais Je suis Haïtien. Je prends cet engagement que je meure pour cette raison ou non. Et je veux que le peuple Haïtien ait une réponse. Si les acteurs signalés plus haut ne disent rien au peuple Haïtien, je vais commencer par envoyer de l’eau puante jusqu’à ce que les Haïtiens aient une réponse.

Depuis 206 ans d’indépendance : les Haïtiens parlent la langue des Français, mangent les fruits des Français, ils boivent de l’eau des Français, ils demeurent dans des maisons des Français, en fin ils marchent sur le pavé des Français. C’est vrai, les Haïtiens ne peuvent pas dénier, oublier ce qui s’était passé, ce n’est pas bien; mais on peut non plus vivre pour parler seulement du passé décevant. De plus, les Haïtiens ont commis des atrocités contre les Français. Ils eurent commis des crimes crapuleux et indélébiles: tuer sans distinction, couper la tête et brûler les maisons. Cela ne peut être réparé. Je crois que  les Haïtiens doivent des excuses aux Français. C’est vrai, on pourrait dire que les Français les avaient fait esclaves, mais il faut noter que l’esclavage était partout dans le monde, et l’esclavage existe encore, cela veut dire que l’esclavage n’est pas un crime. L’esclavage est une institution qui n’est pas reconnue par l’état, mais il est le fruit favorable pour tous les humains existant sur la terre. C’était une façon de vivre. Que l’on aime ou pas. Toutefois, l’Écriture dit qu’il faut se défaire  de la vieille nature et revêtir l’homme nouveau.  Il dit : « Soyez sans cesse renouvelés dans votre esprit, ayant une attitude mentale fraiche et spirituelle, ne pas continuer de vivre avec un esprit négatif. Comme une personne pense dans son cœur, ainsi elle deviendra. »

Les Haïtiens, après 1804, ont-ils accepté que leurs cerveaux soient bombardés avec des choses négatives  semées par des ennemis ou vendent-ils leurs droits d’ainesse pour de l’argent? Ce serait toujours possible pour un peuple qui n’est pas instruit. L’éducation, c’est la seule et la vraie pour une vie meilleure, et ceci doit être pour tout et pour tous qu’ils soient riches ou pauvres. L’éducation c‘est la lumière. L’éducation c’est le phare pour tout et pour tous. Malheureusement, les autorités Haïtiennes n’ont jamais souffert de cette dépression d’instruction dont les Haïtiens souffrent. Et bien, c’est ce qui explique que les édifices d’état,  le pneu « Kaoutchou », et beaucoup d’autres choses sont toujours brulés pour montrer leur mécontentement. Si les dirigeants sont privés d’éducation, pourquoi pas le peuple?

Le peuple Haïtien n’a jamais eu la grâce de leur gouvernement, il est toujours méprisé et abandonné. Le peuple Haïtien n’a pas cru à une vie adéquate, satisfaisante, il n’a pas souffert de problème d’éducation non plus puisqu’il ne sait pas faire la différence. Cependant, sa réaction explique son dédain et son innocence.

On l’a fait peur de tout, tantôt : Tonton-Macoutes, Milices-Civils, Chimères, kidnappeurs, non content de  la façon dont on le traite quand son ignorance est primée sur sa volonté; il accepte tout comme un peuple qui n’a pas de sang. Il ne pleure pas trop fort pour que quelqu’un puisse l’entendre. Il accepte simplement d’être asphyxié en silence. Comme ça, les autorités Haïtiennes, comme les ennemis de grand chemin sont contents, ils prennent des avantages, pourquoi pas?

Les Haïtiens ont vécu longtemps dans une situation négative qui devient pour eux une vie réelle, naturelle, normale. Maintenant, les Haïtiens ont souffert d’une maladie chronique qui ne peut pas être traitée sans qu’on ne fouille un trou pour l’enterrer. Car, il n’y a pas de traitement pour une maladie chronique. Vont-ils rester comme des poules mouillées qui tombent malade et qui vont recevoir leur sentence avec les yeux fermés? Où font-ils faire un effort pour en sortir? Comme toute question a une réponse, on  en attend impatiemment.

Les autorités Haïtiennes sont complices dans la vie misérable que souffre le peuple Haïtien durant 206 ans. Les autorités Haïtiennes se plaignent mieux de la vie d’esclavages que le peuple a souffert: ils organisent de la fête à l’occasion de 1804, elles boivent du champagne, mais leurs pensées négatives les conduisent dans le même coin que se trouvent les Haïtiens avant 1804. Nourris d’une maladie d’égoïsme et contagieuse, elles voient seulement pour elles-mêmes. Maintenant, les autorités Haïtiennes ont commencé par oublier comment parler leur précieuse langue, celle qu’elles parlent avec beaucoup de potentialité, d’attention, d’énergie, de souplesse, d’enthousiasme et de fierté pour boire du champagne et pour demander de l’argent. « La langue Française. »

C’est même juste et légitime pour que les autorités Haïtiennes puissent perdre la notion de la langue française. Il ne faut pas être trop négatif. Car, elles assimilent ce qu’elles pratiquent. « L’égoïsme rachitique ».Elles sont tellement égoïstes, elles font tort à elles-mêmes, au point qu’elles ne peuvent se défendre en public. Une langue représente un ingrédient principal qui donne saveur à une société. Une langue doit être exprimée avec son accent et ses expressions propres, soigneusement pour tout, et pour tous ceux qui sont en train de vivre dans un même endroit. Malheureusement, chez les Haïtiens la langue française qui est une source d’éducation et de formation est prise en captivité pour les autorités et leurs complices. En raison de cela, la langue française, s’est congelée pour tout et pour tous, qu’il soit l’un ou l’autre ne sait pas comment parler le français. Alors, seuls les imbéciles pouvaient penser qu’un pays pauvre peut se développer avec une langue qui n’est pas instructive et qui est parlée presque seulement par des gens qui ne sont pas instruits. «  La langue créole. »

Lorsque vos pensées ont été en cours d’exécution dans un certain rythme pendant une longue  période de temps, c’est comme si vous avez creusé un profond lit dans la rivière et l’eau peut s’écouler dans une seule direction.

Imaginez une personne qui est négative jour après jour, mois après mois et année après année. Ces pensées pessimistes vont creuser un bassin d’eau très profond qui va accélérer avec  des choses de mauvaise odeur dans une seule direction,  Il serait très difficile que quelqu’un puisse jouir de cette rivière là.

Cependant, on peut toujours creuser une autre rivière positive à côté de l’autre rivière négative pour faire couler de l’eau claire dans le nouveau bassin d’eau positif. Comme ça, on va cesser d’être négatif, on commencera alors à avoir une vie meilleure.

Depuis tantôt 3 mois, un tremblement de terre s’est passé en Haïti le 12-01-2010 qui est une catastrophe naturelle, il a causé beaucoup de dommages et de peines. 3 mois plus tard, il a laissé une sensation de faim, de peur et de peine. Les dirigeants Haïtiens qui n’ont aucun choix que de sortir dans la rue, sonnant la cloche de défaillance pour trouver d’aide, d’argent de toutes sortes comme ils ont l’habitude de faire. On a fait que sonner la cloche de défaillance parce qu’ils dirigent le pays le plus pauvre du monde. Serait-ce leurs arguments, n’est-ce pas vrai? Mais Je me demande pourquoi les autorités Haïtiennes n’ont pas pris le temps nécessaire pour reconnaitre les raisons principales qui font d’Haïti  le pays le plus pauvre du monde? Le séisme qui s’est passé dans presque tout le monde, va-il rester un prétexte pour les haïtiens qui n’ont jamais pris un temps de réflexion pour arriver à comprendre que le coup d’État qui est aussi une catastrophe traditionnelle en complicité d’un petit groupe d’Haïtiens et les ennemis d’Haïti rendent le pays d’Haïti plus pauvre que les autres pays du monde.

Quelques des années plus tard, les jeunes de la génération future ne le sauront pas .On les dira qu’Haïti est le pays le plus pauvre, parce qu’elle était frappée par le séisme. Mais non! Je dirais que c’est une cause traditionnelle : « le coup d’État ». En complicité  avec un petit groupe d’Haïtiens et les ennemis millionnaires d’Haïti pouvant permettre Haïti de rester non seulement un pays pauvre mais un pays d’esclavage.

Tout simplement, si le séisme est une catastrophe naturelle que les hommes ne peuvent empêcher, mais je crois que les Haïtiens vont essayer de faire l’essentiel pour arriver à abolir le coup d’État qui est un phénomène traditionnel que les Haïtiens pratiquent depuis 206 ans.

            Comment doit-on essayer d’abolir le coup d’État? Cela ne va pas être facile, puisque abolir le coup d’État c’est abolir l’esclavage, c’est remonter le drapeau Haïtien plus haut, c’est avoir la dignité à sa place. Pensez-vous manquer de toutes ces choses- là? Peut-être, vous n’êtes pas même au courant que vous les manquez. Ce qui expliquerait que vous n’aviez pas les professeurs qualifiés pour enseigner à l’école, c’est vrai, s’ils n’étaient pas bien encadrés, mais vous les auriez, assez d’avocats, assez de médecins enfin assez des gens capables de penser pour le pays. Ils sont tous partis pour les pays étrangers pour pouvoir travailler au détriment d’eux-mêmes et convertir leurs énergies à une arme nucléaire puissante au bénéfice des autres nations. Haïti est une source réservée pour recruter des gens abandonnés, laissés, empilés comme des alluvions.

            En effet, comment va-t-on faire pour changer la situation? Tout d’abord, vous allez changer les pensées négatives par les pensées positives, vous allez changer votre sens scrupuleux qui est négatif et embrasser le sens positif. Malheureusement, ça ne va pas être facile, puisque le canal qui retient de l’eau négative n’a pas été creusé en un jour, une semaine, un mois, mais cela a été fouillé durant des années avant qu’elle ait pris la forme de canal. Sans nul doute, un canal d’eau qui est vieux peut y avoir toutes sortes de microbes, de choses négatives et corrompues, alors, pour arriver à changer l’eau corrompue en une eau fraiche, pure et claire on va avoir besoin du temps. Êtes-vous prêt à faire tout cela pour avoir une pensée positive, pure et claire?

 

Allez-vous blâmer quelqu’un pour une catastrophe naturelle qui n’est pas un crime ou allez-vous vous blâmer vous-mêmes?

Cependant, je suis sûr que vous ne pouvez pas empêcher les pensées négatives de frapper à vos portes, mais cela va dépendre de vous, de laisser les portes grandes ouvertes pour les laisser rentrer. Si vous vous tenez debout à vos portes avec vos yeux grandement ouverts, laissant jaillir impétueusement les pensées positives, vous en sortirez vainqueurs.

 

4 /16/2010

                                                                                  Berrouet Blot, Tel.: (509) 3193-3031

                                                                                  Email adresse : berrouetblot@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jean-Claude FERAUD |
Trappes à venir |
Raahil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mindcontrolfrance
| Journalconsciencesdemocrati...
| Deren