24 janvier 2013 ~ 0 Commentaire

Pourquoi les haïtiens ne pratiquent pas la langue française?

Pourquoi les haïtiens ne pratiquent pas la langue française?

Pourquoi les Haïtiens qui demeurent sur le territoire d’Haïti et même ceux qui laissent le pays ne pratiquent pas la langue Française, une langue que les Haïtiens ont gagnée dans des conditions critiques, difficiles? Les Haïtiens qui ont été colonisés par les Français, ont hérité de cette langue comme leur langue officielle. Il n’y a rien de mauvais ou de suspicieux pour que les Haïtiens ne puissent s’en servir. Pourquoi les Haïtiens qui habitent sur le territoire d’Haïti ne pratiquent pas la langue Française, je me demande. Une langue qu’ils ont gagnée au prix de grands sacrifices, car Ils ont été tués, maltraités, enchainés, affamés et jetés en prison pour souffrir, voire mourir.

Comme nous le savons, la langue Française est une très belle langue. Elle est poétique, envoutante, ravissante, amoureuse, magnétique, élégante et sensationnelle. La langue Française n’est pas seulement une précieuse langue, mais pour  les Haïtiens qui sont en train de vivre dans un pays pauvre et qui ont été discriminés, quand ils s’expriment en Français, c’est aussi une façon propre de dire que “je peux lire et écrire”. Pour ainsi dire, certains gens croient toujours que ceux qui parlent le Français ne sont que des gens intelligents. Cependant, beaucoup d’autres pays parlent aussi le Français. Mais pour les Haïtiens qui ont été méprisés, discriminés, ils utilisent la langue Française comme leur droit de défense.  Les Haïtiens, au regard de leur passé historique, ont donné naissance à la  langue créole et ont adopté la langue Française comme langue officielle. J’ai dit qu’ils ont donné naissance à la langue créole c’est parce qu’ils ont été sous la domination Française comme esclaves, ils ne pouvaient pas comprendre exactement ce que disaient les Français, “leurs maitres”. Alors, dans  leur ignorance, la langue créole avait pris naissance. En effet, les Haïtiens ne sont pas l’unique peuple au monde qui parle le créole, mais dans certaines zones, on parle aussi le créole. Ainsi, après la révolution de 1804, toutes les écoles d’Haïti fonctionnaient en Français; dans les zones rurales il y avait eu quelques écoles en créole. Mais toujours ainsi, dans les bureaux, chez certains gens qui ont été à l’école, on parle français; c’est toujours pour se distinguer de la masse populaire qui ne sait pas parler, lire, écrire le français. Les Haïtiens ont toujours été prestigieux, méticuleux, pointilleux, fiers de leur histoire; mais ils  ont été toujours très ignorants des autres compatriotes. Les plus évolués n’aimeraient jamais voir qu’ils jouissaient des mêmes avantages que la masse populaire. Ces gens- là, aimeraient toujours se voir au-dessus des autres. De-là  vient l’échec du pays. Aux environs de 1950, les Haïtiens qui partaient pour l’étranger et qui parlaient très bien le français s’étaient appelés, “French people”.

Pourquoi les Haïtiens et même certains qui ont laissé le pays ne pratiquent pas la langue française? Tandis que l’école Française est la seule qui existe pour fournir des instructions aux étudiants. En Haïti, toujours est-il, nombreux sont les  Haïtiens qui ne prennent rien au sérieux; alors, ils dépendent toujours des étrangers qui sont prêts à les diriger dans les mauvais chemins. C’est ainsi que la langue française n’arrive pas à se développer en Haïti. A l’école, les écoliers utilisent des livres de Français, ils ont reçu des instructions en français, mais pourquoi les Haïtiens qui vivent surtout dans le pays ne pratiquent pas la langue Française? Certes, les autorités Haïtiennes n’ont jamais été soucieuses des autres, elles sont des parasites, elles sont très égoïstes. Elles adoptent toujours le principe, “chacun pour soi, Dieu pour tous”. Quel drôle de conception ont-elles! Les jeunes comme les vieux n’ont aucune source pour pouvoir assimiler cette langue. A l’école, les professeurs s’adressent aux étudiants en créole,  à l’église, à la radio,  à la télévision, partout ailleurs on parle le créole. Alors que les enfants vont  à l’école pour apprendre le français. Quelle contradiction! Les Haïtiens, après 206 ans, ont-ils trouvé le français trop difficile pour apprendre puisqu’ils ont décide d’échanger en Créole? Quel chagrin pour quelqu’un qui aurait à choisir la langue Créole, “le patois”, en lieu et place de la langue française. Le créole n’est pas une langue populaire qu’on pourrait utiliser pour communiquer avec des pays industriels.

Pourquoi en Haïti, les Haïtiens ne pratiquent pas la langue Française, puisque tous les actes de naissance, les titres de propriété, toutes les transactions du pays  sont écrits en français? Par surcroit, si en Haïti, quelqu’un avait fait une demande d’emploi, il va sans dire que la personne aurait été demandée de parler le français avant d’avoir la chance d’obtenir cet emploi. Partout, dans le monde, les Haïtiens ont occupé des postes importants; au Canada par exemple, “Michaelle Jean”, qui est devenue gouverneure, est une Haïtienne. Comment pourrait-elle occuper cette position efficace et délicate, Première Dame au Canada, si elle ne pouvait parler, lire, écrire le français correctement? Presque toutes les autres nations parlent une langue internationale: anglais, espagnol, français, certaines autres qui tiennent leur langue vernaculaire, non seulement elles cherchent à parler l’anglais, espagnol ou français, mais elles sont en mesure de préparer quelque chose chez eux. C’est- a- dire, elles ont leur propre industrie.

Quelle serait la philosophie d’un gouverneur et dans quelle catégorie devait-il être classé? Si, par son ignorance, il aurait voulu détruire la structure éducationnelle d’un peuple dans le seul but de manifester sa haine contre une nation avec toutes ses ressources naturelles? De celle-là, une source d’éducation et de formation pourrait être mise en évidence pour le peuple qu’il gouverne.

Toute analyse faite, montre que toutes les bonnes choses produites chez les haïtiens sont l’œuvre d’une main étrangère. Eh bien, il faut être réaliste, puisque la majorité emporte, dit-on. Qui va prendre du temps pour produire quelques choses scientifiques et philosophiques pour un petit groupe de gens qui parlent seulement le créole? Ce serait insensé d’insinuer un peuple de cette manière. Alors, si dans une langue on ne peut répondre au besoin de tout un chacun, elle ne devrait y avoir une place prépondérante dans la société, même pour des ignorants.

Je dirais qu’après une durée de 206 ans, les exploiteurs américains de concert avec les autorités haïtiennes incompétentes et antipatriotes, dans le seul but d’exploiter la nation haïtienne, voulaient changer la langue française que les haïtiens parlent fièrement, sous prétexte d’empêcher les français d’envahir le sol d’Haïti. Les haïtiens devraient être maintenant en mesure de parler une autre langue commerciale, mais non pas le créole qui les rend « zombie ». En cette circonstance si cruelle, ils arriveraient même d’exploser s’ils pouvaient être en mesure de comprendre l’état de l’invisibilité dans lequel ils se trouvent. Et j’ajoute qu’avec les français on n’aurait pas le dollar américain mais beaucoup plus d’haïtiens auraient la chance de  savoir lire et écrire.

Eh bien, que peut-on comprendre de savoir lire et écrire? C’est comme un alarme placé a l’intérieur de quelqu’un, un signe de protection .Et que, celui-là, va être déclenché a chaque fois que la personne côtoie un danger. Savoir lire et écrire, c’est la personnalité d’un individu .Savoir lire et écrire, c’est le phare, la lumière, le rayon de lumière qui suit l’acteur dans une scène spectaculaire .savoir lire et écrire, c’est a l’aide de ce moyen clairvoyant qu’on devient un astronaute pour aller découvrir les astres comme par exemple, la lune. Savoir lire et écrire, c’est avoir la chance de s’asseoir sur un bureau ayant l’accès de donner service à quelqu’un. Si vous savez comment lire et écrire, l’argent, l’argent de toutes les nations vous deviendra chose naturelle. Savoir lire et écrire, c’est plus que le dollar américain puisque, si vous ne savez pas lire et écrire, vous êtes un faquin.

A partir de toutes ses considérations ayant rapport avec les complots d’exploitation et les violations, cela montre que nous n’avons pas un peuple éduqué, mais nous n’avons que des brebis égarées dans un champ. Il faut que cela soit changé.

 

De plus, quelle difficulté peut-on rencontrer pour apprendre une langue? Les enfants qui ont commencé en classe maternelle peuvent apprendre une deuxième langue étrangère, s’ils sont bien formés, dans un  an, au plus. Une langue, “c’est le véhicule de la pensée”. Une langue est la lumière d’une personne, elle peut s’en servir pour s’identifier, elle peut s’en servir pour se défendre, elle peut s’en servir pour se guider. Toutes les autres langues du monde ont une même valeur, mais dans certains cas on fait toujours choix de la meilleure. Si on devait aller à la guerre on aurait à faire choix des meilleures armes, de même si on était entrain de faire un procès on aurait choisi de meilleurs avocats. Donc, si on veut rentrer dans la compétition actuelle: un monde qui est très challengé et complexé on doit faire choix des langues commerciales; mais non le créole qu’on parle seulement dans quelques territoires. Le créole est une belle langue; le créole est une déformation de plusieurs langues. J’aime le créole. C’est la langue de ma mère et de mon père. Tous les Haïtiens parlent le créole. Néanmoins, pour le bien du pays on doit conserver la langue française. De plus, on doit essayer de parler d’autres langues telles : l’anglais, l’espagnol, qui sont utiles pour les Haïtiens parce qu’ils ont été colonisés par ces nations- là. Une langue n’est pas un bijou qu’il faut cacher dans une boite de secret qu’on va chercher pour s’en servir à chaque fois qu’on est en train de sortir. C’est-ce qu’ont fait les Haïtiens. Un petit groupe d’entre eux, utilise la langue française à chaque fois qu’ils arrivent dans une cérémonie quelconque pour montrer leur talent ou pour se distinguer des autres; c’est alors qu’ils commencent à pratiquer le français.

Ensuite, beaucoup d’ Haïtiens ne parlent pas la langue française parce qu’ils sont trop timides, ils ont peur de commettre des erreurs, et de plus ils n’ont pas assez de confiance de ce qu’ils ont appris a l’école. A quoi ça va servir d’annuler la langue française au bénéfice du créole? On ne va rien gagner à cela. Le nombre d’Haïtiens qui ne sait ni lire, ni écrire ne va pas augmenter parce-que la langue française remplace le créole. Cependant, si on veut qu’Haïti soit devenu un pays progressiste, on doit commencer pas parler une langue que tout le monde peut enchérir.  A présent, il y a plus d’Haïtiens qui peuvent écrire, lire, parler le français que ceux qui peuvent lire, écrire le créole;  par conséquent, on a intérêt à poursuivre avec la langue française. Un pays qui ne produit rien ne peut pas  rester avec  sa langue vernaculaire. Les Haïtiens doivent utiliser une langue comme un aimant pour s’attirer des gens à leur concours. Ce n’est pas bien d’enchainer un peuple qui ne veut pas être enchainé. De là, je voudrais dire que dans le siècle ou nous sommes entrain de vivre, ce n’est pas le moment de faire marche  arrière pour promouvoir le créole que parlent tous les Haïtiens; en effet, c’est retarder un peuple dans leur progression naturelle. Pourquoi les Haïtiens de ce pays ne pratiquent pas la langue française qui est pour eux la langue de leur souvenir, elle est pour eux le fruit de leur misère, de leur peine, de leur passé? De plus, quand un visiteur qui parle le français visite le pays, on n’a pas à utiliser les services d’un interprète pour ce dernier. On a toujours pensé que les Haïtiens sont en mesure de comprendre la langue française; mais pourquoi ne pas les aider à écrire, à lire, à comprendre la langue française d’avantage? Du reste, les pays avancés ne vont pas prendre du temps pour apprendre le créole, ni préparer leurs instructions commerciales en créole pour un peuple comme les Haïtiens qui ne vont pas consommer beaucoup leurs produits. D’ailleurs, si on était entrain de voyager, les autres pays n’auraient pas pris le soin de préparer une carte géographique en créole aussi  bien que les directions: seulement pour le bien des gens qui parlent le créole. Voila encore des situations qui soulèvent cette interrogation!

On m’a invité à une cérémonie religieuse en vue d’assister à un service, autour duquel on a demandé à une dame de donner son opinion à l’égard de ce service, car elle est aussi un membre de cette assemblée; ce qu’elle disait m’a renversé :” Je vais essayer d’apprendre le créole pour le bien des Haïtiens puisque je vois que les Haïtiens comprennent mieux  le créole que le français.” Disait-elle! Néanmoins, cela ne m’étonne pas trop, puisque je sais que les Haïtiens n’ont pas la chance de recevoir une éducation soigneuse et une formation de la langue française. Mais la dame qui avait fait cette remarque n’est pas Haïtienne;  certes, elle pouvait voir que les Haïtiens ne peuvent pas s’adapter à cette langue, bien que les Haïtiens sont entrain d’apprendre à parler, à écrire, à lire le français depuis 206 ans. Malheureusement, ils ne peuvent pas s’y rattraper parce qu’en Haïti on ne prend pas soin de cette langue. Ce n’est  pas étonnant de voir qu’une autre personne, dans n’importe quelle langue, parle mieux  qu’une  autre, mais dans le cas des Haïtiens qui viennent d’un pays où tout  est écrit en français, cela me dérange. De plus, dans la salle, les gens qui parlent mieux le français ne sont que des étrangers; quand j’ai dit qu’ils sont des étrangers, cela ne veut pas dire que des gens qui viennent seulement des pays francophones, mais des gens qui sont aussi des Anglophones. C’est comme si l’école française n’existait en Haïti.

De tout ce qui précède, j’estime que vous êtes entrain de dormir, donc  j’essaie de vous réveiller. Ce n’est pas trop tard de retourner sur votre décision afin de sauver un peuple qui est entrain de souffrir à St-Domingue, dans tous les pays du monde à cause de leur médiocrité, leur éducation et leur formation de leur pays natal. Ce n’est pas trop d’aider un peuple à parler juste une langue! Les Haïtiens ont besoin de communiquer avec  les autres pays du monde. Une langue est importante dans toutes transactions de vie. D’ailleurs, les Haïtiens aiment beaucoup le sport; un moyen de pouvoir avancer dans n’importe quelle activité sportive, il faut qu’on soit capable de lire, d’écrire et même de parler, parce qu’on aurait toujours à donner des interviews. De plus, on ne doit pas oublier que vers l’année, 1957, sous l’administration de Duvalier, beaucoup de pays étrangers tels: le Canada, certains pays d’Afrique, j’en passe, avaient recruté des Haïtiens pour enseigner la langue française chez eux; à cette époque les Haïtiens n’avaient  eu aucun choix puisque l’administration de Duvalier était entrain de faire la chasse aux intellectuels. Oui, j’ai dit que c’était la chasse aux intellectuels puisque sous la présidence de Duvalier, tous les étudiants  occupant une classe avancée étaient sujets d’être accusés comme des gens qui font parti de la gauche (communisme). Duvalier, qui avait été payé par des impérialistes pour détruire les communistes, ne cessait de persécuter les étudiants les plus avancés, pour emprisonner ou les tuer. L’administration de Duvalier avait fait la chasse aux étudiants, les abattre comme on dirait qu’on était entrain de chasser une maladie contagieuse. Sous l’administration de Duvalier l’école ne fonctionnait presque pas. A Jérémie, l’administration de Duvalier avait massacré beaucoup de mulâtres sans distinction, tout ce qu’on pouvait trouver dans la rue ou chez eux. Les bourreaux étaient sans pitié pour les mulâtres; des gens qui pourraient être utilisés pour le développement du pays. Malheureusement, beaucoup d’entre eux avaient été détruits par des aliènes criminels, seulement pour faire plaisir à ceux qui haïssent le pays. L’administration de Duvalier avait beaucoup d’idiots, d’insensés, des voyous. Tous ces événements-la causent la dégradation de la langue française, la destruction de l’éducation Haïtienne en général, seulement pour faire place à” l’occupation Américaine”. Depuis 1804, juste qu’à nos jours, le pays a connu la même répétition: le coup d’État”. Mais que cela ne vous arrête pas d’utiliser la langue française qui pour vous, est une partie essentielle de votre éducation!

Chaque pays doit rester avec son identité pour fonctionner, mais les gens qui y demeurent, doivent avoir une éducation élevée, impeccable pour répondre aux besoins de leur pays, et ceci dans plusieurs domaines: social, culturel, économique, politique pour l’avancement de nos concitoyens. Haïtiens, malgré leur courage et leur détermination  ils restent toujours derrière parce qu’ils n’ont pas d’éducation nécessaire pour répondre aux besoins de leur pays. C’est pourquoi ils se livrent toujours à leurs ennemis qui les jettent dans des abimes. Et malgré tout, Haïti reste toujours un pays d’histoire. Je me souviens vers l’année 1980, le président Reagan qui était un homme très occupé dans ses fonctions présidentielles. Malgré ses principales préoccupations, il ne pouvait passer outre des Haïtiens sans pouvoir les mentionner dans son discours: comment expliquer que le titre de philosophes que les Haïtiens portent à la fin de leurs études secondaires ne vaut ce qu’on appelle dans son pays, aux États- Unis, « High school ». Je veux montrer que malgré des attitudes négatives que Reagan portait dans son  cœur à l’égard des Haïtiens, négatives ou positives, il avait pris un temps spécial ou une pause pour pouvoir se référer aux  Haïtiens qu’il hait beaucoup. J’ai fait mention de cette remarque c’est parce que les Haïtiens, à cette époque, malgré les misères qu’ils ont endurées sous l’administration de Reagan, Haïti, pays pauvre, mais produisant des gens de talents et courageux, était une référence sous son administration. Il ne pouvait s’empêcher de dire quelque chose de bon ou de mauvais à leur égard. Déjà, il faut noter que vos ennemis aimeraient toujours vous garder dans leur cœur, qu’il soit bien ou mauvais, parce qu’ils ne veulent pas vous oublier. Sous l’administration de Reagan, Haïti avait commence à s’effondrer sans  s’arrêter. C’était sous la présidence de Reagan que la traite d’égalité entre la monnaie Haïtienne et celle des U.S.A ait été annulée. Haïti, quoi qu’elle soit moribonde par de nombreux coups-d’Etat reçus, elle ne peut pas être oubliée et ne saurait être oubliée. Elle demeure malgré tout trop  importante pour être jetée aux oubliettes de l’histoire.

Tous les pays adoptent une langue commerciale pour faire avancer leurs activités commerciales, vous aussi, vous avez besoin de faire de même pour le bien de votre pays. Venez, avancez, vous tous ensemble vous arriverez à parler à écrire, et à lire la langue française, qui est une langue importante pour développer votre nation.

Si toutefois, vous n’arrivez pas à concrétiser ou à personnifier le besoin de la langue française, je vous en prie et je vous préviens, que vous allez payer un prix exorbitant pour ne pas demander d’abolir la langue créole dans toutes les classes en général qu’elle soit la langue officielle ou non. Les Haïtiens qui n’ont pas assez de substance naturelle pour apprendre les sujets importants à l’école ne peuvent  y avoir la langue créole: une langue que tous les Haïtiens parlent, mais qui n’est pas essentielle au développement du pays, comme un sujet superflu pour perdre du temps!

Cependant, on peut toujours dispenser un cours en créole pour les étrangers qui en auraient besoin de parler le créole, mais cela ne devait pas être un sujet obligatoire pour l’école Haïtienne!

Le pays est avant tout. Qu’il va rester éternellement. Les vieux vont partir. Les jeunes qui vont épanouir comme les fleurs du printemps vont y demeurer encore. Pourquoi les Haïtiens qui demeurent dans le pays et ceux qui laissent le pays ne pratiquent pas encore la langue française qui est, pour eux, leur langue de secours?

12/6/2009

Berrouet Blot

Email address, berrouetblot@yahoo.fr

1625 N.W.6th Ave.

Ft. Lauderdale, Fl. 33311

Tel: 3 193-3031

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jean-Claude FERAUD |
Trappes à venir |
Raahil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mindcontrolfrance
| Journalconsciencesdemocrati...
| Deren